« Je suis très instinctif. » Et pour cause, Ridley Scott ne s’y trompe pas lorsqu’il se laisse convaincre de réaliser Gladiator (2000), production pharaonique digne de l’âge d’or d’Hollywood, qui propulse sur le devant de la scène un acteur australien aussi bourru que charismatique : Russell Crowe aka Maximus Decimus Meridius. Une pluie d’Oscars plus tard, le succès phénoménal du film convainc les studios de produire à nouveau un genre tombé en désuétude depuis les années 70, le péplum. Les années 2000 seront donc promises aux glaives et aux jupettes, pour le meilleur et pour le pire…

Le rôle de Maximus n’a jamais totalement quitté Russell Crowe. Le Robin des Bois qu’il campe en 2004 pour Ridley Scott (bis repetita) est à ce titre un lointain parent du gladiateur éponyme, laissé pour mort au Colisée. Aussi, le revival inespéré du péplum au tournant du troisième millénaire convainc l’acteur de s’offrir une seconde virée dans les arènes… Où personne ne l’attend plus vraiment. Qui sait ? Maximus pourrait bien se réincarner en pizzaïolo quelque part à Rome, racontant à qui veut bien l’entendre ses hauts faits d’armes. Le ton est donné : l’histoire jamais réalisée de Gladiator 2 est celle d’une résurrection des plus surréalistes confiée à un rockeur australien cinéphile, plus porté sur la série B horrifique que sur le revenge porn antique…

« Force et honneur ! »

Forbidden Hollywood

Saison 1, épisode 2

Une création

de Boris Szames

Mise en ligne

21 janvier 2021

Enregistrement

décembre 2020

Prise de son et montage

Sébastien Artesi

Illustration

Isabel Eeles

Production

Gone Hollywood

ÇA VOUS A PLU ?

Le spectacle continue… Et vous pouvez y apporter votre rime !